1905 Newsletter #4

Visite surprise chez notre adhérent Apreva !

Ce vendredi 8 octobre 2021, notre Ministre déléguée à l’Insertion Brigitte Klinkert a rendu visite au Garage solidaire Apreva de Bon-Encontre, l’un des adhérents de notre réseau. En déplacement sur le territoire français dans le cadre du Plan de relance de l’insertion, dont le garage Apreva a bénéficié, la Ministre a notamment pu échanger avec Bernard Dèche, président du Garage et également du Réseau, et Albine Séris, déléguée générale, à propos du projet de prime à la conversion.

 

 

Ce projet consisterait à récupérer les voitures percevant actuellement une « prime à la casse » afin de les réparer et de les remettre dans le circuit. Actuellement, Bernard Dèche a signé une convention avec un concessionnaire automobile de l’Agenais et un propriétaire de casse. Après deux amendements de la Loi Climat qui ne sont finalement pas passés, les structures porteuses de ce projet expérimental, chapeauté par le Réseau, comptent désormais en appeler à une autorisation préfectorale pour tenter de le mettre en œuvre.

 

 

La visite de Brigitte Klinkert, accompagnée du préfet Lot-et-Garonne, était donc très importante pour la visibilité de ce travail collectif ! Nous la remercions chaleureusement et espérons que sa venue puisse nous apporter un soutien conséquent. Les voitures concernées par le projet englobent les diesels immatriculés avant 2011 et les essences immatriculés avant 2006, soit une belle quantité d’automobiles qui éviteraient de finir broyées pour, une fois remises en état, rouler sans polluer outre mesure.

2104 article 3

Via l’appel à projet France Relance, le Réseau APREVA porte avec ses 6 adhérents de Nouvelle-Aquitaine, un projet qui va permettre le développement et la pérennisation de leurs activités en faveur de la mobilité des personnes les plus fragiles. Les activités en question sont : la location de véhicules (auto, vélos assistance électrique, scooters), le Transport d’Utilité Social, des « garages mobiles » (camion atelier aménagé), et enfin la mise en place d’un système permettant d’inciter et de récompenser l’usage des mobilités douces et partagées (covoiturage, autopartage, intermodalité).

L’objectif global est d’harmoniser à l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine les services d’accès à la mobilité pour les personnes en difficulté, en proposant aux structures participantes de nouvelles activités (transport à la demande, garage mobile, etc.) clef en main sous forme de « boîte à outils » : coût global, étude de faisabilité, logiciels nécessaires, fonctionnement pour en favoriser l’essaimage au niveau régional voir national.

Notre objectif est d’apporter des solutions de mobilités à 2 800 bénéficiaires sur l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine, et de mener à terme une évaluation d’impact économique et social.

2102 Newsletter article 2

Le projet « véhicules de réemploi » est lancé

En juillet 2020, nous avons eu la chance d’être invités à une réunion organisée par Jacques Malthieu de l’association RE-PARE située à Saint-Nazaire. Il avait également convié la députée de la 8ème circonscription de Loire-Atlantique, Mme Dufeu, des représentants de concessionnaires et des membres du CNPA.

En réunissant tous ces acteurs de l’automobile, Jacques Malthieu souhaitait exposer une idée d’enjeu national : Dans le cadre de la prime à la conversion, serait-il possible que les garages et loueurs sociaux et solidaires récupèrent certains véhicules initialement destinés à la casse pour augmenter leur flotte et ainsi accroître leurs offres de services ?

Cette idée a fait son chemin est a été présentée lors du séminaire du Réseau APREVA en septembre dernier, suscitant, dès le départ, un réel engouement. Le Réseau APREVA par le biais du garage APREVA et avec l’appui de 22 SIAE adhérentes a donc décidé de proposer ce projet dans le cadre de l’appel à projet FDI2.

Fin 2020, nous avons eu la joie de savoir que ce projet d’envergure nationale avait été retenu et que le Réseau APREVA, à l’aide de ses adhérents, aurait les moyens nécessaires pour mettre en place le projet !

Début février, quatre groupes de travail se sont mis en place :

  • Conception d’un logiciel de suivi
  • Labellisation des structures récipiendaires
  • Lobbying politique
  • Structuration des modèles économiques.

Conscient qu’un tel projet nécessite l’appui et l’aval de tous les acteurs de la mobilité, le Réseau APREVA s’est entouré de partenaires de taille : la FEI, Chantier Ecole, le COORACE, le CNPA, INAE, Le Laboratoire de la Mobilité Inclusive, Mob’In Normandie, Mob’In Centre Val de Loire. Merci à eux pour leur confiance !

2102 Newsletter article 1

 

L’opération Jours Solidaires Norauto

Les garages Norauto ont souhaité en décembre dernier porter une opération de solidarité en faveur des adhérents du Réseau APREVA. C’est pour cela que du 4 au 6 décembre 2020, l’entreprise Norauto a comptabilisé, à chaque passage en caisse, un don d’1€ en faveur du Réseau. Cette opération a eu lieu dans l’ensemble des garages Norauto et a permis de récolter 38 000 €.

Cet argent va être réparti chez les adhérents du Réseau qui ont une activité de réparation 4 roues. Ces derniers pourront ainsi appliquer une réduction sur les factures de réparations de leurs bénéficiaires. Ces réductions ne seront possibles que pour des réparations liées à la sécurité du véhicule (exemples : plaquettes de frein, pneus, désinfection…)

 

Le Réseau APREVA laisse le choix à ses adhérents en ce qui concerne le montant attribué aux réductions. Les réductions pourront être de 50€, 60€, 70€, 80€, 90€ ou 100€ (montant maximal) par facture. Les directeurs et directrices de structures connaissent bien leurs bénéficiaires et sauront adapter les réductions à la situation. 16 à 33 bénéficiaires par structure pourront ainsi en bénéficier.

Ce libre-arbitre souligne l’importance pour un Réseau national de ne pas se soustraire à ses adhérents, car souvent la mobilité n’est qu’une problématique sociale parmi beaucoup d’autres. Chaque bénéficiaire ayant un accompagnement sur-mesure, il nous semble cohérent de laisser cette liberté d’action aux professionnels de terrain. En revanche, aucune structure ne pourra déroger à la transmission des pièces justificatives pour chacune des opérations.

Elementor #3652

Cliquez sur le bouton modifier pour changer ce texte. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Un secteur d’activité toujours plus innovant

 

Les adhérents du Réseau APREVA ont réalisé une belle année 2019, avec une activité dense et régulière. L’année a été aussi l’occasion pour eux de mettre en place des projets et initiatives pour amplifier leurs actions au profit de la mobilité inclusive.

 

Les chiffres de l’activité 2019 des structures adhérentes au Réseau APREVA démontrent, un fois de plus, l’importance de ces acteurs de la mobilité au sein de leur territoire. Que ce soit en termes de réparations (4 277) ou de locations (89 000 journées), l’année fut dense. Ces résultats sont d’une part le reflet des besoins de mobilité d’un public, souvent précaire, qui a besoin d’être accompagné afin de se maintenir dans l’emploi ou de pouvoir en trouver un. Et d’autre part des liens étroits tissés, par les adhérents, avec de nombreux partenaires sociaux qui les connaissent et les reconnaissent.

 

Outre leurs activités traditionnelles, les adhérents du Réseau PAREVA ont multiplié les initiatives pour la formation à la mobilité de leurs bénéficiaires grâce notamment à des ateliers qui portaient sur la mécanique mais également sur les moyens de transport existants, afin que chacun puisse construire SA solution de mobilité.

 

La crise sanitaire, sociale et économique que nous traversons actuellement laisse à parier que la mobilité dans l’emploi sera l’une des problématiques majeures des années à venir.

 

 

2002 Newsletter #3

Le Réseau APREVA fait désormais partie de Mob’IN France

Le Réseau APREVA intègre le collège partenaire de Mob’IN France, dont l’objet est de regrouper des acteurs territoriaux qui œuvrent pour la mobilité, la fédération nationale des Mob’In de Région dont la plupart de nos adhérents font partie.

Une belle opportunité pour travailler avec tous les acteurs de la mobilité inclusive et mettre en place des projets d’envergure : plaidoyer, réponse commune à des appels à projet … les perspectives sont multiples !

2002 Newsletter #2

Les Transports d’Utilité Sociale

 

Prévus par la loi n° 2016-1920 du 29 décembre 2016 et d’ores et déjà mis en place par différentes associations, les transports d’utilité sociale ont enfin un cadre.
L’article L.3133-1 du code des transports prévoit que les associations « peuvent organiser des services de transport au bénéfice des personnes dont l’accès aux transports publics collectifs ou particulier est limité du fait de leurs revenus ou de leur localisation géographique ».

Qui est éligible ? Toute personne qui réside en milieu rural ou péri-urbain (- de 12000 habitants) et/ou est bénéficiaire de minimas sociaux.

Quelles modalités ?

  • Les trajets ne doivent pas dépasser 100km et doivent avoir lieu au sein de communes de moins de 12000 habitants ou avoir comme point d’arrivée un pôle multimodal où le bénéficiaire pourra accéder à des transports en commun.
  • Les véhicules doivent appartenir à l’Association ou mis à disposition à but non lucratif.
  • Les chauffeurs peuvent être soit des bénévoles soit des salariés de l’association.


Quelle participation ? Une contribution financière peut être demandée à chaque trajet mais ne peut dépasser 0,32cts du kilomètre.

Quelle communication ? Chaque année, avant le 1er mars, l’association doit faire parvenir au préfet du département un bilan complet de son activité de transport d’utilité sociale.

Si ce décret a le mérite de cadrer l’activité, il fait polémique auprès des associations bénévoles de transports solidaires qui accompagnent des personnes âgées avec leur propre voiture et parfois jusqu’à des communes de plus de 12000 habitants (où se situent notamment les rendez-vous médicaux).

2002 Newsletter #1

Access Auto (62) reçoit des dons de véhicules autos & vélos

Le 7 février dernier, au garage social Access Auto à Auchy-les-Hesdin (62), un partenariat de taille, avec ENEDIS, s’est modélisé de la plus belle des manière : le don de 5 véhicules !

A cette occasion, une quarantaine de personnes a été conviée autour de Pascal Deloo le président du garage solidaire. Elus, anciens salariés en insertion, presse locale… tous étaient présents pour témoigner de ce partenariat qui répond pleinement et concrètement aux enjeux de mobilité en territoire rural et péri-urbain.

Quelques jours plus tard, le 13 février, ce sont quatre vélos électriques, don de la Fondation Norauto qui faisaient leur entrée au garage !

Ces deux actions concrètes permettront de développer l’action de location de véhicule pour favoriser l’emploi et l’inclusion sociale sur le territoire des 7 vallées !

2001 Newsletter #1